JDR vs RPG

Déjà, commençons par déplier ces acronymes.

Définition JdR : Jeu de rôle.
Définition RPG : Role playing game.

Attendez, wtf ? JdR est juste la version française de RPG en fait.

Et pourtant, dans le détail (et dans l’esprit des gens « qui savent »), le JdR, c’est ça:



Alors que le RPG, c’est ça:

Ou ça:

Or donc, qu’en est-il réellement ? Pour faire simple, je continuerai (même si ça me fait mal) à appeler les RPG console/PC « RPG » et le jeu de rôle sur table « JdR ».

Déjà, d’un point de vue historique (oui, je joue à « c’était moi le premier ! »), c’est le JdR le premier venu. A la fin des années 60, pour être exact. Avec donjon et dragon. Je ne sais honnêtement pas à quand remonte le premier RPG, je ne suis pas assez calé. Certainement un Might and Magic, ou un jeu du genre.

Comme vous avez pu le constater si vous perdez votre temps à lire mes interventions, j’ai une dent contre les RPG.
Pas contre les jeux en eux-même mais plutôt contre cette dénomination que je trouve parfaitement imméritée.
Et pourquoi ? Simplement parce qu’un JdR c’est tellement plus qu’un RPG.

Déjà, je vais définir, rapidement, le JdR: c’est une forme de jeu de société réunissant de 3 (à 2, c’est juste chiant) à une dizaine de personnes. Parmi elles, l’une incarne le rôle du MJ, le Maitre de Jeu. Il (ou elle) est le détenteur des règles du jeu (même si les autres joueurs doivent les connaitre) et il est celui qui construit la trame principale de l’histoire qu’ils vont tous construire ensemble. Chaque autre joueur incarne un personnage (appelé Personnage Joueur), construit selon les règles du jeu. Ensuite, le MJ pose les bases de l’histoire, les joueurs décrivent les réactions de leur personnage, le MJ rebondit là-dessus et ainsi de suite… Si vous voulez plus de détail, allez voir là: http://www.ffjdr.org/

Première différence, et de poids: le JdR permet une liberté totale dont les développeurs de RPG ne font que rêver. Alors, certes, cette liberté dépend du bon vouloir du MJ. Mais n’empêche, même le plus obtus des MJ sera toujours plus permissif que le plus permissif des logiciels de RPG…

Deuxième différence qui rejoint la première: l’aspect du personnage, « l’avatar » de chaque joueur. On peut avoir la tronche que l’on veut (tant qu’elle reflète l’aspect « technique » du personnage), à la verrue près. Et elle peut évoluer, bien sûr.

Troisième différence, plus difficile à expliquer succinctement. En gros, dans un RPG, 95% du temps se répartit entre déplacement d’un point de la carte à un autre, « discussions » ultra linéaires et combats. C’est monotone et répétitif. Dans un JdR, les dialogues en sont. Libres aux joueurs de répondre ce qu’ils veulent. Quitte à ce que ça leur cause des ennuies. On peut passer toute une soirée sans se battre une seule fois. Sans compter les enquêtes qui en sont vraiment. De plus, les choses dans un RPG sont, le plus souvent, immuables: si un combat doit avoir lieu, il aura lieu. Dans un JdR, il y a souvent moyen de s’en sortir autrement. L’inverse est également vrai. Mais ça, ça rejoint mon laïus sur la liberté d’action.

Quatrième différence, la durée de vie. Effectivement, la durée de vie des RPG se compte en dizaines d’heures, voire en centaines (ou en milliers) pour les MMORPG. La durée de vie d’un JdR se compte en dizaine d’années. Il est très difficile d’en faire le tour. C’est presque même impossible. Chaque scénario (ou campagne) peut être comparé à un RPG entier.

Je pourrais également citer l’originalité de certains JdR permettant de jouer dans des univers peu (ou pas) vu en RPG. Le fait que chaque JdR à un système de jeu qui lui est propre. Pis bon, retrouver ses potes pour une partie pendant laquelle on va se marrer/frissonner/se creuser la tête, priceless quoi…

Publicités
    • Akira67
    • 16 décembre 2011

    Bon, j’apprécie les JDR, faut pas croire, mais je trouve que ton commentaire est un peu beaucoup subjectif ??

    La plupart de tes arguments peuvent aussi être aussi vus à l’inverse, en valorisant les RPG =)
    En les reprenant;
    La première différence:
    Dans un JDR, avec les plus obtus des MJ, on ne peut vraiment pas s’écarter du scénario à suivre, et peu importe nos actes, le MJ pourra toujours créer une apparition divine qui nous forcera à suivre le scénario, alors que dans certains RPG comme par exemple un des derniers gros titres sortis: Skyrim, on a la liberté de choisir si l’on veut faire le scénario principale, une petite quête donné par l’aubergiste du coin, ou encore simplement ce promener au bord de l’eau (ce ne sont bien sur que des exemples, il y a bien sûr des milliers d’autres possibilités) Après, c’est évident que dans les JDR, le potentiel de liberté y est plus élevé vu que le script n’est pas noté dans les donnés du jeux en lui même, c’est donc normal que selon le jeu et le MJ, il y ai bien plus de liberté dans un RPG.
    Deuxième différence:
    L’apparence de l’avatar, c’est bien jolie de pouvoir décrire jusqu’aux verrues de notre personnage dans un JDR, mais après comment on les voit ? Dans une partie avec plus de 5-6 personnes, après seulement, disons un ou deux mois de jeu, ou l’on n’a plus forcément redécris son personnage après sa création, les autres joueurs vont ils réellement se souvenir de la tête de ton perso ??
    Alors que dans un RPG ou tu peux créer ton avatar, si l’on reprend l’exemple de Skyrim, tu peux voir ton personnage, ce qui te permet d’avoir une image pour être fixé.
    Troisième différence:
    Comme dis dans la première différence, dans un JDR, tout dépens du bon vouloir du MJ, les choses peuvent être bien plus souvent immuables dans un JDR que dans un RPG, bon après je l’avoue, les RPG ou l’on peut décider de nos actes, et de leurs conséquences sont rares, mais il y en a quand même plus d’un, en heroic fantasy, il y a les Fables, et puis les elder scrolls par exemple, je suis pas très fan des RPG futuriste, mais je suis certain qu’il doit aussi y avoir des exemples dans ces catégories de jeu !
    Quatrième différence:
    + de durée de vie dans les JDR que dans les RPG ??
    Faux ! Enfin quoi que pour les RPG de base c’est peut-être vrai, mais pour les MMoRPG, demande à des joueurs de wow qui jouent depuis le début du jeu, combien d’heures environ ils ont passé dessus, ça va bien au-delà des milliers, et en heures /played, sans compter le temps passer sans jouer; alors qu’en JDR, combien de joueurs arrêtent après la mort de leur avatar ? Bon, après bien sur, dans un JDR bien maintenue, avec des personnes passionnés, ou il y a beaucoup de monde, ou l’on peut trouver des gens pour remplacer le monde qui part, il peut survivre bien longtemps, et si l’on fait une bataille de passionné entre JDR et RPG qui n’ont jamais arrêté leur partie, dans les 2 camps ça peut aller très loin, mais je penses pas qu’on puisse dire que les JDR ont nécessairement une durée de vie plus longue que les MMoRPG, étant donné qu’ils peuvent toujours avoir de nouvelles données par leurs maj et extensions, c’est faux.
    Pour la remarque sur les scénarios qui équivaudraient à des RPG entiers, on pourrait aussi dire qu’ils équivaudraient plutôt à une petite quête de base d’un RPG, cela dépens du point de vue de la personne qui émet le commentaire.

    En sachant qu’en général les JDR sont issus d’un univers inspiré de quelque chose (que ce soit d’un livre, ou même, d’un RPG !) es-tu sûr que de base, les univers des JDR sont vraiment plus originaux ? Après, ce qu’ils deviennent grâce à l’imagination d’un MJ qui a de l’humour peut devenir plus original que n’importe quel RPG c’est sur, mais je ne penses pas que l’univers de base duquel part le JDR soit forcément plus original.

    Après, je suis tout a fait d’accords sur le fait que de retrouver ces potes pour partager les émotions que l’on a dans une partie est vrmnt quelque chose d’agréable. Et c’est vrai que l’on a un peu plus de mal à trouver ça en RPG, quoi que ? Les fous rires, les moments de suspens et de stresse intenses, que ce soit partagé par un Ts dans un MMoRPG, ou en LAN, sont parfois aussi fréquent 😉

    Enfin bon, perso je kiff bien les 2 :p pour conclure, on peut s’amuser de tout =) Faut juste pas être trop fermé.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :