Super Castlevania IV

Bon, comme il faut bien se lancer un jour ou l’autre, je vais vous parler d’un des jeux qui m’a le plus marqué durant ma tendre enfance de gamer…

J’ai nommé Super Castlevania IV (Akumajo Dracula pour l’édition jap). Adaptation 16-bits du dernier Castlevania sorti en 1986 sur Famicom et MSX. Le jeu a été réédité sur console virtuelle sur Wii. Ce jeu est à ranger aux cotés de Zelda III, Super Metroid et autre Super Ghouls’n Ghosts. Sorti en 1991 au Japon et aux States et en 1992 en France, il s’impose sans difficulté en must have de la console dans la catégorie action/plate-forme!


Du grand art!!!

Synopsis (du grand classique mais on s’en fout!!! ^^)

Alors que la paix règne depuis près d’un siècle, les forces du Bien commencent a se ramollir du sboob, ça manque d’entrainement quoi… Moment opportun que choisissent les forces du Mal avec à leur tête le Comte Dracula! Mais pas de panique, habitant de la Transylvanie, la famille Belmont (Belmondo en jap) est là pour les affronter! Bon, la famille n’a point le choix que de combattre les vampires où qu’ils se trouvent, toujours à Castlevania au fond à gauche par chance (sinon faut renommer le jeu…), une terrible malédiction s’est abattu sur eux, damned!!! En ce temps là, le chasseur de la famille se prénomme Simon! Et c’est parti pour de la castagne dans 11 niveaux divers et variés!!

Présentation (c’est court mais c’est bon!)

Une séquence d’intro pas longue du tout, c’est bref mais ça lance le jeu de fort belle manière! La version jap diffère un peu par rapport aux autres versions mais bon, pas grave, on a l’habitude de la censure a l’époque!

Vient ensuite l’écran titre, que c’est bôôôô!!!

Graphismes (ça décolle les rétines!!!)

Le jeu fait parti des titres first party de la super nintendo et impose direct des graphismes de haut vol! Konami maîtrisait la SNES, y’a pas à tortiller du cul! Environnements variés, décors détaillés et colorés! Le bestiaire est dans la même lignée, c’est divers, c’est beau, … Bref, que du bon tout ça, lorsque l’on découvre ce jeu gamin, c’est la claque!

Animation (faut le voir pour le croire!)

Y’a pas à dire, la 16-bits de Nintendo en avait dans le bide! Et Konami nous en fait la démonstration dans ce jeu, que dis-je, dans cette merveille! Scrolling multidirectionnel, distorsion, transparence, parallaxe, rotation, and many more. Des effets spéciaux en veux-tu en voilà! Je serais tenté de dire « OMG, ça troue le cul! ».

Jouabilité (parce que y’a pas que les graph qui font un bon jeu!)

Manier Simon c’est que du bonheur. Il peut frapper partout avec son fouet (8 directions), se balancer de passerelle en passerelle avec et il a même droit a un arsenal d’armes de jet (haches, couteaux, eau bénite, …). Seul reproche possible, le saut! Difficile a maîtriser car fichtrement mal foutu… Mais bon, il m’en fallait plus pour que j’abandonne, hardcore gamer que j’étais ^^.

Durée de vie (plus c’est long plus c’est bon…)

La traversée des 11 niveaux se fera avec quelques anicroches (notamment due au saut évoqué plus haut) mais rien d’impossible non plus… Et pour aider un peu, le système de passwords est là pour ne pas avoir a tout recommencer dès le début! Les boss ne sont pas insurmontables.

Bande Son et Musique (oh putain que c’est bon!)

Et là, j’attaque la partie que j’aime! La bande son du jeu est juste énorme, ça crie, ça hurle, ça éclate et tout ça avec élégance!

Les musiques sont, à mon sens, à mettre au panthéon des OST qui déchirent leurs races! A l’heure actuelle je m’en délecte encore et toujours. Allez savoir, c’est peut-être en partie grâce à ce jeu que j’ai fini metalleux… Les compositions de Taro et Oodachi sont des thèmes sombres et magnifiques se mariant à merveille avec l’ambiance glauque et malfaisante du jeu. De l’orgue, du clavecin, de la flûte, … du bonheur pour les oreilles quoi.

Simon’s Theme: Super Castlevania 4 Music


A écouter sans modération!!!

Et en bonus, le thème de Simon par Matt Murdock, que c’est bon!

En Conclusion

Pour finir, j’espère avoir donné l’envie à la jeune génération de geek (dit-il du haut de ses 30 ans… ^^) de s’essayer à ce monument vidéoludique qu’est Super Castlevania IV. C’est un indispensable à se faire au moins une fois dans sa vie de gamer, une tuerie!

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :